LES VÉGOLOS

10 mai 2011

QUESTIONS POUR UN COUILLON

 Elle est enfin arrivée, la voici la voilà, la seconde vidéo des Végolos !

 N'hésitez pas à la diffuser, si cela vous semble en valoir la peine !

En revanche, le bêtisier ci-dessous... c'est vraiment pas obligé...

Posté par LES VEGOLOS à 23:10 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,


24 avril 2011

RENCONTRE AVEC UNE VÉGOLOTE : SANDRINE

Les végolos : Sandrine, tu as cofondé notre collectif, tu t'es consacrée à l'organisation de nos réunions, et tu interprètes  un rôle dans notre deuxième sketch. Pourrais-tu nous parler un peu de toi ?

Sandrine : Bon, je maîtrise super bien les liens, vous me direz forcément, avec un régime végétalien, bref voici mes réponses en quelques liens et trois fois rien – car c’est bien connu qu’un végétalien c’est trois fois mieux qu’un végétarien (ah non ! ne me lancez pas de tomates, ou alors des bio !!!)

Ma vie, mon œuvre, le pourquoi, le comment, enfin tous ces trucs : mon site d'écrivaine  ; mon blog d'auteure et de militante ; ma page d'écrivaine sur le site de mon éditeur ; moi à la télé ; moi en train de délirer ; et puis basta !

... Un p'tit mot encore, quand même : il paraîtrait que je soye, avec ma copine Isabelle, à l’origine de l’idée fondatrice de ce groupe : utiliser l’humour à la fois pour se dégourdir les zygomatiques tout en militant, et pour, par ce puissant biais, rallier du monde à notre cause, à savoir l’abolition de l’exploitation animale.
J’aurais par ailleurs défendu l’idée d’utiliser dans chacune de nos vidéos le mot végane, avec l'ortograf telle que vous la voyez là, afin de le rendre de plus en plus populaire.

À part ça, et histoire de cesser de m’auto-adresser des fleurs qui n’ont rien demandé, une sympathique nouvelle : vous pourrez rire de bibi prochainement, dans Questions pour un couillon ; j’y interpréterai Jeanne-Marie, une femme aussi banale que le sont les véganes !

Bientôt sur vos écrans, Jeanne-Marie : Sandrine

16 avril 2011

RENCONTRE AVEC UN VÉGOLO : DOMINIQUE

Les végolos : Dominique, tu interprètes un rôle dans notre deuxième sketch, celui de l'animateur de Questions pour un couillon. Pourrais-tu nous parler un peu de toi ?

Dominique : Élevé en Armorique parmi les poules et les lapins, autant vous dire que je sais comment on fait pour passer ces charmantes bestioles de vie à trépas avec la méthode traditionnelle. Pour le lapin on va dire que c’est assez rapide, pour la poule ça se complique, et pour le cochon, je vous raconte même pas.  Je n’y voyais aucune cruauté, ça faisait partie de la vie.
J’allais à la messe tous les dimanches ; là, un type habillé en bonne sœur nous faisait manger une petite rondelle en carton. Je n’y voyais aucune cruauté, ça faisait partie de la vie.

Comment, de là, trente ans plus tard, j’en suis arrivé à me déguiser en yéti pour participer à une vidéo prosélyte végétaliste, est une question dont la réponse ne tiendrait pas, je vous le dis tout de suite, sur cette page.
Alors, pour faire court, j’ai fini par comprendre que manger des rondelles en carton ne rendait pas les gens meilleurs, mais que le fait d’en manger en communauté avait été à l’origine de massacres de milliers de gens. De la même manière, j’ai compris que manger de la viande ne rendait pas meilleur.

Prochainement sur vos écrans : Dominique, dans Questions pour un couillon.

12 avril 2011

TV-GOLO



23 mars 2011

RENCONTRE AVEC UNE VÉGOLOTE : ALEXANDRA

Les végolos : Alexandra, tu es une végolote, tu as créé les textes de nos deux premiers sketches, dans lesquels tu interprètes deux rôles. Pourrais-tu nous parler un peu de toi ?

Alexandra : Avant je mangeais de la viande rouge bien saignante, du fromage fondant et coulant, du poulet rôti à la peau croustillante… accompagnés de pomme de terres rissolées et parfois de légumes verts ou rouges (même des dont je ne connaissais pas bien le nom).

Mais ça c’était avant… avant quoi ?
- Avant les satellites dans le ciel ? Non.

- Avant la grande crise des sub-primes ? Rien à voir.
- Avant le minitel ? N’importe quoi !!!

Pfff, non avant, avant quand je fumais, quoi !!! Et puis je l’ai rencontré. Ça faisait quand même six mois que ma copine Catherine me tannait pour que je fasse le pas et que j’aille le voir.
Mais je n’osais pas, je me disais que c’était inutile.

Jusqu’au jour où… Ding dong, je pousse la porte et me présente à l’hôtesse d’accueil.
-  Bonjour, j’ai rendez-vous avec le Dr A.
- Installez-vous en salle d’attente, il va venir vous chercher bientôt.
Effectivement, cinq minutes plus tard, j’entre dans son cabinet d’ORL et prends place devant son bureau.
Lui : « Qu’est ce qui vous amène ? »
Moi : « Bon alors voilà, je viens contrainte et forcée parce qu’on me dit que j’ai la voix rauque et que ce n’est pas normal, mais si c’est normal : je fume, et je vous préviens, je n’ai pas l’intention d’arrêter ! »
À la fin de la consultation, il m’a dit « Il ne vous reste plus qu’une sortie pour quitter l’autoroute qui mène au cancer de la gorge, alors prenez cette voie si vous voulez garder votre voix. »

Quelques larmes, crise d’angoisse, patchs, séances d’hypnose et cachets de Lexomil plus tard, j’avais arrêté de fumer !! Moi, la grande fumeuse crâneuse, j’avais arrêté de fumer !! Oui mais voilà, je me sentais très sale à l’intérieur, toujours ce goût désagréable de nicotine au fond de la gorge.

Alors j’entreprends le grand nettoyage en commençant par une semaine de jeûne et randonnée. Super, je n’ai plus cet affreux relent de nicotine, je me sens mieux. Maintenant que je suis toute propre dans mon corps, je ne vais pas recommencer à le polluer. Je ne veux plus polluer mon corps ni mon environnement. Alors je mange bio : un corps sain dans un environnement sain.

Hum, c’est bon le bio ! Je mange forcément moins de viande (ce n’est pas donné la viande bio). Je prends des cours de cuisine bio, découvre plein de nouveaux légumes, des céréales, les algues (si si, ça se mange), la purée d’amande, le gomasio, l’ail des ours … Bref, un vrai régal pour mes papilles gustatives.

À force de manger moins de viande et de poisson, j’en perds de plus en plus l’envie. Et puis à présent je connais des VG, des antispécistes. J’écoute les arguments et vais me renseigner sur internet et dans les livres. Je découvre l’impensable, c’est bien pire que ce que j’imaginais de pire. Je ne peux absolument plus cautionner tous ces élevages industriels. C’est un véritable carnage dans lequel l’animal est objétisé et ne sert qu’à produire toujours plus de viande, toujours plus vite, toujours moins cher.

Alors je deviens végétarienne. Hé ! les œufs et le fromage bio, ça va, ce ne sont pas des bouts de cadavres, la production est correcte pour les animaux : les poules sont dans la cour et les vaches dans les champs.

Je continue de surfer sur le net, je clique, clique, clique… et à chaque fois l’horreur, le non-respect absolu des besoins fondamentaux des animaux, la torture, les mutilations : la fourrure, la vivisection, le cuir, la laine, le miel … et bien sûr les œufs et les produits laitiers aussi, même bio.

L’évidence devient évidente : je vais devenir végane !
Oui mais là, patatras : la vitamine B12 !!!

Il y a bien une combine à deux boules pour pallier les carences en B12, mais une nouvelle étude vient de démontrer que le sexe oral favorise le cancer de la gorge.

Alors qu’est ce que je fais moi ??? Je suce ou je fume ????
Le tabac c’est tabou tu en viendras à bout mais la pipe n’est plus taboue tu peux la fumer par tous les bouts ??? Pffff… même pas vrai.
Sachant que pour soigner un mal de gorge, rien de tel qu’un suppo, moi je dis qu’on va bientôt nous annoncer que la sodomie aussi favorise le cancer de la gorge.
Plus sérieusement et pour en revenir à mon problème de B12 : hors de question de reprendre la clope, pas de chéri … heureusement qu’on trouve des compléments alimentaires dans tous les magasins bio. Ouf !!!

Bonjour, je m’appelle Alexandra et aujourd’hui je vis enfin en accord avec moi-même :

Un corps sain, un esprit sain, un environnement sain,
Je vis VÉGANE et je vis bien !

Vous pourrez voir très prochainement Alexandra  : elle sera la présentatrice de TV-Golo puis interprétera le rôle de Suzette dans Questions pour un couillon.

Pr_sentatrice   Alexandra

 

 

 

13 mars 2011

LES VÉGOLOS : ENTRÉE EN SCÈNE !

Quand deux militantes des droits des animaux se retrouvent à une terrasse de café, de quoi parlent-elles ?

- De la cause animale ! me direz-vous. Des dernières actions, manifs, articles, reportages… ! Certes, mais pas que : elles se demandent aussi comment toucher davantage de personnes, rendre le discours plus efficace, bref, faire avancer la cause autrement !
De là est née l’idée de former un collectif avec l’objectif de « faire du rire une arme de destruction massive de l’horreur quotidienne » .
Exit les manifestations et les slogans criés jusqu’à en perdre la voix, les tracts distribués, les actions barquettes, les flash-mobs destinés à convaincre des passants pas toujours attentifs ni concernés. Place aux vidéos militantes surfant sur l’humour et diffusables massivement sur le net.

Quand deux militantes des droits des animaux quittent la terrasse de café, que font-elles ?

Elles prennent des contacts pour rapidement former un groupe d’apparence hétéroclite tant par le mode de vie (végane*, végétalien, végétarien, et même omnivore), l’âge, le style, la morphologie, les croyances religieuses… mais soudé autour de la volonté de porter au plan politique un message remettant en cause l’exploitation des animaux sous toutes ses formes. Et lorsqu’un membre du groupe lance le terme de « végolos », contraction de végane et rigolo, celui-ci est aussitôt adopté.

Quand les végolos se réunissent, que se passe-t-il ?

De leurs personnalités, compétences et imaginaires variés, deux premiers sketches voient le jour : TV-Golo et Questions pour un couillon. Derrière une approche humoristique et parodique, le message sur la souffrance animale est bien présent et son remède est à chaque fois répété : « Vivons végane ! »
TV-Golo et Questions pour un couillon sont en cours de montage.

Un énorme merci à Sarah Fabrer et Giselle Teulié, cadreuse et monteuse des végolos !

À dans quelques semaines pour découvrir une première vidéo !

* Orthographe francisée, votée et adoptée à l’automne 2010 par l’association Société Végane.